mardi 22 juin 2010

Cellules souches et arthrose genou: un essai clinique débute à Marseille

Un essai clinique de traitement de l'arthrose du genou par cellules souches autologues débute à Marseille

Il commence début Juillet 2010, après avoir reçu les autorisations administratives de l'Afssaps et du CPP (Comité de protection des personnes).
Si vous souhaitez participer à cet essai, qui se déroulera à la clinique Vert Coteau, Marseille 12, nous vous remercions de vous inscrire en liste d'attente; après étude de votre bilan et en cas d'éligibilité, vous serez inscrit dans la liste des participants.
Téléphones: 0491221212 ; 0491186544

Voici un résumé sommaire du protocole de recherche.

1. Introduction
L’arthrose est la deuxième pathologie en nombre de malades, après les maladies cardiovasculaires, et l’arthrose du genou est un lourd problème de santé publique, affectant des millions de personnes, et les prévisions tablent sur une augmentation de plus du double dans les 20 prochaines années.
Les lésions focales limitées du cartilage articulaire du genou, ou défect chondral, d’origine traumatique, sportive, arthrosique, après ostéonécrose, ou ostéochondrite disséquante, avec exposition de l’os sont très fréquentes, point de départ de la dégénérescence du cartilage et de l’arthrose évoluée.
Le cartilage ne peut se régénérer seul. Les techniques actuelles de réparation ou restauration des zones articulaires sans cartilage ont des résultats imprévisibles et un taux élevé d’échec : microperforations induisant un fibrocartilage cicatriciel (et non du cartilage naturel hyalin) inconstant ; greffes de cartilage qui nécessite la mise en culture de cartilage prélevé, avec un risque septique, et une réintervention chirurgicale lourde.
La régénération du cartilage disparu par les propres cellules souches du patient a été récemment tentée sur l’animal, mais après culture et en donc en deux étapes.

2. Présentation générale. La technique proposée ici, autorisée par l’AFSSAPS (16/02/2010, réf. B91251-10), et le CPP (08/06/2010, réf. 10/033), est nouvelle, sans culture, expérimentée sur l’animal, régénérant du cartilage naturel hyalin avec des résultats constants, et débute chez l’homme.
On utilise les cellules souches (mononucléées) mésenchymateuses du patient, prélevées sur la moelle osseuse et isolées, et qui produisent du cartilage naturel hyalin dans un cartilage, et de l’os dans un environnement de perte osseuse, et peuvent reconstituer la perte osseuse et cartilagineuse. Elles sont mélangées avec des protéines facteurs de croissance, qui induisent leur capacité à se différencier en cartilage et, si nécessaire, en cellules osseuses dans la jonction ostéochondrale.
De grande quantité de cellules souches peuvent être obtenue, avec un potentiel de traitement de plus grandes lésions, qui ne diminue pas avec l’âge.

Au contraire des autres techniques, la technique proposée est simple et peu coûteuse, réalisée en un seul temps opératoire, sans culture.
Elle a été prouvée efficace dans la création du cartilage hyalin lors des essais pré-cliniques. Des expérimentations animales ont été conduites (rat et chèvre), pour prouver la reconstruction effective et sans risque de cartilage hyalin : les résultats montrent que la transplantation de cellules mésenchymateuses et d’os déminéralisé dans la zone endommagée du genou, induit non seulement la régénération d’un cartilage hyalin, mais aussi du complexe ostéo-chondral sur le site de transplantation. Méthode novatrice, peu agressive, et qui ne comporte pas de risque particulier ; elle devrait représenter un espoir pour le traitement de l’arthrose du genou.
Limitée dans le cadre de cet essai à l’arthrose précoce, cette technique sera étendue en cas de succès à l’arthrose plus évoluée avec lésions méniscales.

3. Les étapes de l’expérience :

1e étape : sélection des patients, selon le cadre restrictif de l’essai clinique (première phase)
2è étape : en salle d’opération, les cellules de moelle osseuse autologues sont prélevées par aspiration à la seringue sur la crête iliaque ;
3è étape : les cellules souches sont isolées et concentrées en utilisant une centrifugeuse, toujours en salle d’opération ;
4è étape : arthroscopie du genou de préparation de la lésion arthrosique et débridement des autres lésions éventuelles ;
5è étape : la préparation contenant les cellules souches est mixée avec une matrice de protéine, qui fixe les cellules souches, et se présente sous forme semi malléable ;
6è étape : implantation de cellules souches dans la zone articulaire endommagée sous arthroscopie, la recouvrant entièrement et s’y fixant par maillage de fils résorbales.
7è étape : Les patients seront évalués cliniquement (score IKS et ICRS), avec évaluation par imagerie (radio et IRM) de la reconstruction du cartilage.

4. Sélection des Patients

4.1. Critères d’inclusion :
- Patients Actifs (30 à 70 ans).
- Un défect ostéochondral condylien surtout (ou tibial dans certains cas) isolé, avec une surface articulaire opposée saine, ou de grade 1 ou 2 Outerbridge au maximum, avec 3/4 de ménisque présent ; - Cartilage articulaire intact dans la zone portante postérieure méniscale.
- Genou Stable; avec antécédent de reconstruction de ligament, si stable
- Un défect chondral de 1 - 4 cm2 ou plus, jusqu'à 6 cm2, situé sur le condyle fémoral (ou tibial), et un score IKS < 75).
- Capacité de compréhension et l'engagement de signer le document de consentement expliquant le déroulement de l’essai clinique.

4.2. Critères d'Exclusion :
- La dégénérescence diffuse et avancée du cartilage articulaire du genou.
- Malalignment axial (déviation de plus de 6°), pathologie méniscale, et l'instabilité ligamentaire sont des contre-indications relatives qui doivent être traitées en premier lieu, simultanément ou avant la transplantation.
Le refus du patient de corriger ces conditions en présence d'une lésion de cartilage est un critère pour l'exclusion de l'étude, afin d’éviter l'impact de ces pathologies du genou sur les résultats finaux.
- Des “Kiss lésions“ évoluées (lésions étendues de cartilage sur les deux surfaces opposées de l’articulation, condyle et tibia), qui seront traitées dans la deuxième phase de l’essai.
- Infection existante dans ou autour du genou, et des lésions d'étiologie infectieuse ou oncologique.
- Maladies inflammatoires type polyarthrite rhumatoïde et maladies auto-immunes


5. Résumé des procédures pour la préparation des cellules mononucléaires contenant les cellules souches mésenchymateuses (CSM) de la moelle osseuse aspirée

1ére étape:
On utilise un séparateur cellulaire automatique (centrifugation) à mains libres, et à circuit fermé, qui concentre en 15 minutes les cellules souches mésenchymateuses (cellules mononucléaires) dérivées de moelle osseuse ; elles peuvent être stimulées pour produire un os normal quand elles sont placées dans un environnement ostéogénique, et du cartilage quand elles sont insérées dans une articulation avasculaire avec lésion de cartilage.

En salle d’opération, sous anesthésie, la première étape, patient en position latérale, est l’aspiration par le chirurgien de moelle osseuse sur la crête iliaque postéro-supérieure ;

2è étape:
La deuxième étape qui dure environ 15 mn est l’extraction de cellules souches mononucléées mésenchymateuses, pendant que le chirurgien prépare le défect condylien du genou sous arthroscopie ;
Le conteneur jetable est placé dans le séparateur cellulaire pour un processus de centrifugation de 15mn ;
Les cellules mononucléaires, - enrichies de PRP, plasma riche plaquettaire, qui peut accélérer le processus de cicatrisation, grâce à la présence de facteurs de croissance : platelet-derived growth factor (PDGF)-AB, transforming growth factor béta (TGF béta), vascular endothelial growth factor (VEGF) et epidermal growth factor (EGF) - , dérivées de la moelle osseuse enrichie peuvent être aspirées du fond du plus petit conteneur, les cellules de sang rouge étant à l’intérieur du large conteneur. Si nécessaire, de plus grandes quantités de PRP peuvent être obtenues en utilisant 60 ml de sang dans le processus de séparation du séparateur cellulaire.

3è étape:
Le concentré cellulaire final peut être mélangé avec une matrice contenant les protéines facteurs de croissance des cellules souches.

4è étape:
implantation de cellules souches dans la zone articulaire détruite, sous arthroscopie


Résultats

Comme montré dans des modèles animaux précliniques, le site de l'implant incite le composé à produire le manque, ou le nouvel os, ou le cartilage.
En moins de 15 minutes, 60 ml de moelle osseuse aspirée fournissent 10 ml de cellules souches autologues concentrées, et des facteurs de croissance prêts à être utilisé en association avec protéines et PRP pour la génération de nouvel os et du nouveau cartilage, utilisant une technique sûre et efficace avec des ingrédients naturels, et utilisant une procédure en une étape. L’extension de ce traitement aux arthroses étendues du genou dépendra du succès de cette première phase d’essai clinique.

83 commentaires:

  1. Nous sommes en février 2012 , on aimerait bien avoir des nouvelles et les suites de ces essais thérapeutiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut j'ai des problémes de genoux (Syndrome Femoro Patellaire).
      As tu trouvé les résulatat de l'essai clinique en quetion?

      Supprimer
  2. J'aimerai également connaître les résultats de ces essais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voir le site www.cellulesouches.org , les résultats préliminaires, avec images psotopératoires

      Supprimer
  3. Est ce utilisé que pour le genou où est-ce aussi possible pour la cheville

    RépondreSupprimer
  4. et pour la hanche y a t il un essai et ou en est il?

    RépondreSupprimer
  5. quelques expérimentations sur la hanche ont été réalisées, arthrose localisée, ou ostéonécrose, et hors essai clinique. Trop peu de recul, 6 mois en moyenne, noua attendons les résultats IRM à 1 an; la seule chose de positive est la régression des douleurs de l'aine, mais le recul est bien trop insuffisant

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour

    J'ai de l'ostéonchondrite dans le genou et donc plus de cartilage dans la partie interne de mon genou. Suis je un cobaye potentiel ?
    Actuellement la seule chose que l'on peut me prescrire est une demi prothèse du genou. Problème j'ai cela dans les 2 genous !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Il est possible d'éviter la prothèse partielle actuellement; il faudrait que je voie les images radios et IRM, à envoyer par mail ou par le site www.wetransfer.com ; ou par la poste, pour juger des possibilités de la thérapie cellulaire dans votre cas.
      Bien cordialement
      Dr Michel Assor , chirurgie orthopédique et du genou

      Clinique Vert Coteau, 92 Avenue des Caillols, 13012 Marseille; Tél: 0033491186544
      Secrétariat: MarieDominique: 0033491221212; 0033612044347; mariedomontoya@gmail.com
      www.cellulesouches.org
      www.arthrosport.com

      Prochain transfert de cabinet à partir de septembre 2012:
      Institut du genou et pathologies articulaires, 11 traverse Pugette, 13009 Marseille (face palais des sports)

      Supprimer
    2. Bonjour Monsieur ASSOR,
      J'ai actuellement une chondropathie femoro patellaire grade 4, genou gauche et 3 genou droit, suite activité sportive et à l'époque une blessure peut-être mal soignée.
      J'ai 33 ans et souhaiterais avoir des informations complémentaires sur vos interventions et le recul à 5 ans et plus sur vos patients.
      Je suis hyper sportif et l'on me demande d'arrêter totalement le sport, je ne dors plus la nuit à cause de la douleur.

      Peut-être pourriez-vous m'aider ?

      J'ai contracté la Borréliose de Lyme, décriée par des médecins, d'après certains je suis en phase chronique, avec à priori atteinte articulaire, mais sans que l'on puisse me le confirmer.
      Y a t il une contre indication et si oui ou non pour quelle raison ?

      je vous remercie d'avance pour vos précieuses informations.

      je vous laisse une adresse e-mail :

      bikers67@laposte.net

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour. Je vois que vous vous occupez que du genou, mais j'aimerai quand même vous poser une question.

    Actuellement j'ai de l'arthrose à la hanche droite, donc je dois me faire opérer, mais je n'ai pas encore pris la décision. Aussi est ce que vous pouvez me dire s'il est possible qu'un jour la réparation du cartilage par les cellules souches puisse être utilisé pour l'arthrose de la hanche?

    Où éventuellement est ce que vous connaissez un chirurgien qui se dirigerait dans la même direction que vous pour la hanche?

    Je vous remercie et vous souhaite beaucoup de succès dans ce travail que vous faites dans le but d'aider les gens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour, merci pour vos encouragements. J'ai traité cette année quelques cas d'arthrose de hanche mais à taille limitée, avec un résultat qui semble encourageant, mais j'ai peu d'expérience et peu de recul. Il est certain que l'on évoluera progressivement dans cette voie. Pourriez vous m'adresser une radio de la hanche face et profil, par mail ou par le site www.wetransfer.com , pour juger de son extension. bien à vous

      Supprimer
  9. Bonjour. Merci pour votre réponse rapide et merci de tenir compte de ma demande. Donc comme vous me le demandez, je vais vous envoyer par le site www.wetransfer.com. Cordialement.

    RépondreSupprimer
  10. Rebonjour. J'ai essayé de vous envoyer les radios comme je vous l'ai dit, mais je n'ai pas votre adresse mail ou je ne sais pas la trouver. Pouvez vous m'aider s'il vous plait. Je vous remercie.

    RépondreSupprimer
  11. voici mon adresse mail: michel.assor@free.fr
    cordialement

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Docteur,

    On vient de m'annoncer que j'ai l'arthrose de mon genou gauche et de mes deux hanches. Je ne sens perdu dans cette histoire et je ne sais pas quoi faire pour stopper les dégâts de cette maladie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, pourriez vous m'adresser les images radio et IRM de vos genoux, par la poste ou mieux par mail ou internet en téléchargeant le CD à l'adresse www.wetransfert.com ; je vous ferai part de l'analyse et des possibilités de traitement. michel.assor@free.fr
      bien à vous

      Supprimer
    2. Bonjour Docteur,

      Finalement je vous ai envoyé les images demandées hier le 27-11-2012.

      Merci!

      Supprimer
  13. Et que peut on faire pour une colonne vertébrale très abimée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas d'expérience sur le rachis, mais je suis certain qu'à terme les spécialistes du rachis se tourneront sur les possibilités de régénération du cartilage par les cellules souches et traiter les détériorations du disques. Essayez de rechercher un orthopédiste vertébral qui accepterait de faire une infiltration de plaquettes concentrées ou PRP (provenant de votre sang centrifugé), qui pourrait stabiliser l'arthrose comme pour le genou dans les cas d'arthrose modérée.

      Supprimer
  14. je suis dans la région parisienne, et j'ai de l'arthrose dans les deux genous et la hanche droite est il possible de traiter tous ces points soit pres de chez moi ou s'il n'existe pas d'autres endroit aupres de vous, j'ai 66 ans
    j'ai joué au foot et au tennis jusqu'a 60 ans
    le catilage est existant partout mais c'est douloureux
    j'ai déja eu de la vicosuplementation depuis 3 ans d'affilé
    ça s'est ameriolré sur un genou mais pas lautre, j'attendais pour une intervention, puis j'ai vu votre essai
    clinique
    merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourriez vous m'adresser les images radios et IRM des genoux pour apprécier l'étendue des lésions et les critères d'inclusions à cette thérapie, par le site www.wetransfer.com, mon mail: michel.assor@free.fr ; ou envoyer le CD par la poste (clinique Vert Coteau, 96 av des caillols 13012 Marseille
      cordialement

      Supprimer
  15. Bonjour docteur
    J'ai de l'arthrose aux deux genoux,j'ai déja fait 3 infiltrations et la derniére n'a donné aucun résultat
    J'ai appris vos essais, est ce que je pourrais en bénéficier?
    J'habite dans le 13470 ,et je suis agé de 73ans

    Merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pourriez éventuellement en bénéficier, mais j'ai besoin de voir les images des lésions leur étendue et ainsi les critères d'inclusion. Vous pouvez soit m'envoyer le CD des images radio et IRM des genoux par la poste, (clinique Vert Coteau, 96 av des caillols 13012 Marseille), ou par le site www.wetransfer.com, mon mail: michel.assor@free.fr; ou se voir en consultation à Marseille (vous êtes dans le 13) soit à la clinique (0491186544), soit à partir de 15 novembre à l'Institut du Genou 0491221212
      cordialement

      Supprimer
  16. Bonsoir, je viens de voir votre article sur les essais, je me suis fais operer du genou pour un ligament croisé (didt). Lors de l operation nous avons mis en evidance une zone sans cartilage, une stimulation de fibrose a ete faite par percage du condile interne. Je voudrais savoir si l essais est toujours en cours, si je peux entrer dans cette essais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour; le travail de recherche est toujours en cours; pourriez vous m'adresser les images CD par le site www.wetransfer.com pour juger du grade de l'arthrose et de son inclusion éventuelle dans cette thérapie cellulaire. Mes données sont sur la colonne de droite de cette page web. Bien à vous

      Supprimer
  17. Bonjour, j'ai une coxarthrose de la hanche gauche. En tout cas j’ai toujours mal à l’aine, à la hanche gauche et le sciatique gauche et des fois le genoux gauche aussi. Je boite au bout de 10mn de marche. et tout cela depuis 1 1/2. j'ai 64ans et je viens de la région Alsace. est ce que vous pouvez m'intégrer dans vos essais?
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Nous avons quelques cas de traitement de la hanche par injection de cellules souches après microperforations, avec recul faible, mais pour des cas d'arthrose à taille limitée. Il faudrait que je vois les radios de hanche, à télécharger par mail à mon adresse (voir colonne de droite) ou par le site www.wetransfer.com
      Bien cordialement

      Supprimer
  18. Bonjour,
    Avez-vous des résultats pour le cartilage de la cheville ? J'ai 31 ans et je souffre suite à une fracture de la cheville. Je vous remercie pour vos recherches qui nous apportent de l'espoir. Bien à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, comme pour la hanche ou le genou, le principe est de faire des microperforations de la zone arthrosique suivie d'une implantation de cellules souches pour stimuler la croissance de cartilage. Les cas retenus étant les arthroses localisées à taille limitée (type défect). Nous n'avons pas encore commencé à la cheville, mais quelques patients sont en cours de programmation. Merci de m'adresser les radios pour évaluer l'étendue de l'arthrose. Bien cordialement.

      Supprimer
  19. Bonsoir,peut-on appliquer cette méthode aux vertèbres cervicales?
    Merci de répondre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas pour le moment, l'expérience se fait sur les articulations comme le genou, la hanche, la cheville ..; le rachis plus tard, lors de l'évaluation des résultats.

      Supprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir/Bonjour Docteur,

    Je suis vos recherches avec intérêt et pour cause: en mars dernier, j'ai consulté un orthopédiste (spécialiste du genou) suite à une gêne persistance au genou droit. Après m'avoir demandé de faire une radiographie panoramique et un IRM, il a diagnostiqué une chondropathie fémoro-patellaire au stade initial avec également un début d'arthrose.
    J'ai 43 ans et je pratique la course à pied et le cyclisme (ainsi que des duathlons) de façon assez intensive depuis une vingtaine d'années. Ma dernière compétition sérieuse remonte à 2009, lorsque je me suis aligné sur un ultramarathon (100 km). J'ai depuis lors mis un terme à la compétition, mais je continue de courir et de pédaler. J'ai par exemple traversé la Bulgarie à vélo cet été, soit quelque 900 km, sans le moindre problème. Malheureusement, depuis quelques semaines, je sens à nouveau une gêne régulière dans la région postérieure du genou et j'ai préféré arrêter provisoirement la course à pied. Je continue néanmoins de pédaler, notamment pour me rendre au fitness, où je fais du renforcement musculaire assez spécifique depuis mars dernier.
    Je vous confesse que je me sens un peu perdu (continuer ou non la course à pied et le vélo) et je voudrais savoir si mon cas pourrait également s'inscrire dans votre recherche.

    D'avance merci pour votre réponse et félicitations pour votre engagement dans ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vous avez a un syndrome rotulien (ou fémoro-patellaire) du à une bascule externe de la rotule, avec conflit d'hyperpression entre rotule et trochée fémorale, et lésions du cartilage au grade 1 ou 2 actuellement.

      Le traitement se fait sous arthroscopie pour recentrer la rotule par libération latérale ou décompression rotulienne,
      avec microperforations des lésions chondrales pour cicatrisation du cartilage. Une injection de PRP plaquettes concentrées est parfois proposée chez le jeune dans les lésions extensives. Lire le site www.arthrosport.com pour en apprendre plus.
      C'est le seul moyen de traiter les pathologies rotuliennes, développé par l'Institut du genou à Marseille.
      Merci de me montrer les images radio et Irm par mail ou par le site www.wetransfer.com
      Les cellules souches ne sont pas nécessaires dans votre cas pas assez grave, réservées à l'arthrose localisée fémorotibiale grade 4 au stade de la prothèse.

      Le traitement étant bien codifié et habituel, il n'est pas nécessaire de vous déplacer en consultation, si vous habitez loin,
      sauf si vous le souhaitez, et je reste à votre disposition.
      L'hospitalisation est de 2 jours (drain), avec marche et appui immédiat sans canne, genou enflé 1 mois en moyenne, manipulation de rotule pour adhérences à faire 2 fois dans le mois (moi ou kiné),rééducation 2 mois avec musculation, reprise sportive entre 3 et 5 mois selon les cas.

      Bien à vous

      En cas d'accord, prendre contact avec le secrétariat pour les modalités de l'hospitalisation et des frais.

      Dr Michel Assor
      Chirurgie orthopédique et du genou
      Institut du Genou
      Clinique Vert Coteau, 92 Avenue des Caillols, 13012 Marseille; Tél: 0033491186544
      Secrétariat:0033491221212; 0033612044347

      www.cellulesouches.org
      www.arthrosport.com (à lire pour le syndrome rotulien)

      Supprimer
    2. Bonjour Monsieur Assor,

      Un grand merci pour votre réponse détaillée. À ce sujet j'aurai encore quelques questions à vous poser:

      - Ce traitement doit-il être entrepris de façon urgente?
      - Quelles sont les chances de succès de cette arthroscopie?
      - Est-il risqué de continuer à pratiquer la course à pied et le vélo?

      Pourriez-vous me communiquer l'adresse courriel à laquelle je dois vous envoyer les images radio et irm?

      Merci d'avance pour votre prompte réponse.

      Salutations cordiales

      Supprimer
    3. Addendum: Je voulais bien sûr dire "Est-il risqué de continuer à pratiquer la course à pied et le vélo jusqu'au début de l'intervention?".

      Supprimer
    4. Bonjour
      Mon adresse est inscrit sur le blog : michel.assor@free.fr
      pas d'urgence: en fonction du handicap douloureux ressenti; bons résultats constants à la condition d'une libération rotulienne permanente: les adhérences post-op sont supprimées par les manipulations manuelles de rotule (bascule interne forcée) faites le 1er mois par moi-même ou le kiné sur mes indications.; pas de risque pour l'activité sportive: même si aggravation de l'arthrose, elle se maîtrise bien par cette technique.
      cordialement

      Supprimer
  22. Bonjour Dr ASSOR
    Je vais vous expose brièvement ma pathologie. J’ai 30 ans, à l’âge de 27 ans j’ai été opéré par le Dr Sonnery-Cottet (centre orthopédique Santy LYON) du genou gauche. Il a procédé à un abaissement de la TTA suivi d’un MPFL. L’opération s’est bien passée. Trois ans après cette intervention les douleurs qui mon amenés à me faire opérer n’ont pas cessées bien au contraire. Après un arthroscanner du genou (14/05/2012) en question, les médecins on repérer « une atteinte chondrale patellaire diffuse stade II A et II B ». Egalement, il y a deux ans et demi, lors d’un accident en montagne je me suis blessé la cheville gauche, résultat après 6 mois de traitement l’IRM décèle une arthrose sous-talienne post traumatique évoluée. Désormais je pratique mes activités sportives uniquement grâce à la prise d’anti-inflammatoires, les solutions que vous semblez proposer me donne espoir, pouvez-vous m’éclairer sur mes chances d’être éligible pour votre protocole et si oui me donner un avis objectif quant à la réussite de ce dernier.
    Si cela vous intéresse je peux vous fournir les résultats des IRM par mail.
    Merci infiniment de votre réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Vous avez un syndrome rotulien marqué avec handicap physique lors de la pratique sportive, avec lésions du cartilage de grade 2-3.
      Si la lésion est visible à l'arthroscanner, il s'agit plutôt d'un grade 2-3.
      Le cartilage ne peut cicatriser spontanément, car il existe un conflit rotulien entre rotule et trochlée fémorale, du à une position en bascule externe
      de la rotule que l'on a du voir à l'arthroscanner, avec hyperpression.
      Le type de traitement que vous avez eu ne peut décomprimer la rotule, elle est toujours en hyperpression en post opératoire.
      Le traitement (technique personnelle) se fait par arthroscopie, pour décomprimer la rotule par libération latérale rotulienne, et éventuellement aussi médiale: voir le site www.arthrosport.com, chapitre rotule
      avec traitement des lésions du cartilage (microperforations éventuelles) et injection de plaquette concentrées (PRP) si lésions grave (3 à 4).
      C'est le seul moyen de traiter les pathologies de rotule, seul moyen de la décomprimer.

      Merci de me faire parvenir les images arthroscan par le site www.wetransfer.com (téléchargez le CD)

      Hospitalisation 2 jours, marche et mobilité immédiates, gonflement du genou 1 mois, rééducation 2-3 mois, manipulation de rotule à faire 2-3 fois dans le mois pour relâcher les adhérences, reprise sportive progressive
      sur 3 à 5 mois selon temps de cicatrisation du cartilage fonction grade des lésions.

      Je reste à votre disposition.

      Bien cordialement

      Dr Michel Assor

      Clinique Vert Coteau, 92 Avenue des Caillols, 13012 Marseille; Secrétariat: 0033491186544
      Institut du genou et pathologies articulaires, Centre Articulaire Arthrosport, 11 traverse Pugette, 13009 Marseille (face palais des sports)
      Secrétariat: 0033491221212; 0033660495056; contact@institutgenou.com

      www.cellulesouches.org
      www.arthrosport.com

      Supprimer
    2. Bonjour Dr ASSOR

      Merci de m'accorder un peu de votre temps. Je vous fait donc parvenir ces informations.

      Je prendrais contact avec votre secrétariat pour que nous puissions nous rencontrer. Néanmoins merci de me confirmer d’après les images reçu la pertinence d'une éventuelle entrevue. Résident à Grenoble je souhaite être certain d’engager des démarches pertinentes.

      Encore merci.

      M. LETOULLEC

      Supprimer
  23. Bonjour Dr ASSOR.
    J'ai des problèmes aux deux genoux, surtout le genoux gauche stade 4, on préconise la pose d'une demi prothèse, mais certains patients me disent qu'ils ont plus mal avec cette demi prothèse que si ils en avaient eu une complète. Que pouvez vous répondre à ma demande.
    D'avance merci de votre réponse
    Madame RABAULT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, on peut l'éviter ou la repousser dans certaines conditions. Il faudrait que je vois les images radio et IRM, CD à télécharger par le site www.wetransfer.com ou à envoyer par la poste. Quel est votre âge, poids? Merci de me répondre par mail. (michel.assor@free.fr)

      Bien cordialement
      Dr Michel Assor , chirurgie orthopédique et du genou

      Clinique Vert Coteau, 92 Avenue des Caillols, 13012 Marseille; Secrétariat: 0033491186544
      Institut du genou et pathologies articulaires, Centre Articulaire Arthrosport, 11 boulevard la Pugette, 13009 Marseille (face palais des sports) 
      Secrétariat: 0033491221212; 0033660495056; contact@institutgenou.com
      www.cellulesouches.org
      www.arthrosport.com

      Supprimer
  24. Bonsoir docteur, je souffre d une Gonarthrose fémoro-tibiale interne associant de larges ulcérations cartilagineuses et chondropathie de type 4 fémomoro-patellaire,ceci aux deux genoux, je n ai pas de soulagements avec les infiltrations. j appréhende la pose de prothèses....et serais très heureuse si le traitement par cellules souches pouvait s appliquer à mon cas. J ai 67 ans.Merci d avance de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Pouvez vous m'adresser les images radio et éventuellement IRM par le site www.wetransfer.com ? Pour vérifier si retarder la dégradation arthrosique par cellules souches ou autre est possible dans votre cas, d'autant que la pathologie rotulienne semble prédominante.
      Bien à vous
      dr Michel Assor; michel.assor@free.fr

      Supprimer
  25. bonjour docteur j'ai 65 ans je suis très active, mais j'ai la malchance d'avoir des genoux valgum , j'ai de l'arthose niveau 4 sur la partie exterieure du genou gauche et 3 sur la partie extèrieure du genou droit

    j'ai des semelles et je fait de la kiné

    mais parfois dans la journée après avoir monté des escaliers et avoir marché j'ai vraiment mal

    pensez vous que les cellules souches pourraient m'apporter un soulagement

    merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir, le genou valgum est souvent responsable aussi, avec l'arthrose externe, d'une arthrose rotulienne, dont les douleurs sont dominantes (escaliers, accroupi-lever..) et facilement traitées par décompression de rotule sous arthroscopie. Il faudrait que je vois les images radio et éventuellement Irm pour juger de la taille et du grade du défect chondral externe et de son éventuelle inclusion dans la thérapie cellulaire. Dossier à télécharger (CD et envoyer par le site www.wetransfer.com (ou par la poste à Institut genou Arthrosport, à Marseille)
      bien cordialement
      dr Michel Assor; michel.assor@free.fr

      Supprimer
  26. Bonjour Monsieur assor je suis un jeune sportif et je commence déjà a avoir le cartilage au niveau des coudes qui se dégradent... prévoyez vous des essais sur cette articulation Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, des essais de cellules souches au niveau du coude non; cependant, les traitements de régénération des lésions du cartilage au coude -il s'agit souvent chez les jeunes, d'ostéochondrite ou nécrose) -, sont efficaces, commes les microperforations des lésions; et que l'on complète par 2 ou3 injections de plaquettes concentrées PRP pour régénérer le cartilage. Les cellules souches ne sont pas nécessaires dans ce cas.
      Bien cordialement

      Supprimer
  27. Bonjour,
    On m'a diagnostiqué à 38 ans une arthrose sous-talienne postéro-médial (en gros, le 1/3 postéro-médial).
    Cette articulation étant difficile d'accès et les arthroses de celles-ci rares, pensez-vous un jour pouvoir y intervenir?

    En tout cas, merci pour vos recherches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, et pardon pour le retard. Tout est possible pourvu que des microfractures soient réalaisées avant l'implantation de cellules souches; vous devriez contacter un chirurgien du pied pour les réaliser sous mini-voie et/ou sous scopie, et injection de PRP en attendant les accords des cellules souches. Cordialement

      Supprimer
  28. Bonjour docteur,
    Je viens de lire votre blog, et je voudrais savoir si les essaies sont toujours d'actualité
    J’ai 42ans et souffre depuis plusieurs années du genou gauche, (je viens de Lille 59, suivie par le docteur Mathevon à dunkerque pendant plusieurs années pour problèmes de dos et pour mon genou) et maintenant dans le sud – Istres depuis 2009. Et ne connais donc rien ici sauf de docteur Vivona de l’hôpital nord qui c’est occuper de mon fils avec le professeur du service.
    En novembre 2011, mon fils de 22 ans a eu un très grave accident de la route, amputé de la jambe gauche, et fracture multiple du bras droit (hôpital nord), après plusieurs séjour en centre (la Bourbonne et chanteclaire), il est revenu vivre a la maison, (maison sur 3 niveau, je vous dis pas les difficultés), il a repris sont indépendance en aout 2012, et depuis je souffre de plus en plus (je sais que je n’ai pas économisé mon genoux pendant cette période), mais la plus rien n’y fait, constamment sous traitement, et cortisone
    J’ai de plus en plus de mal a monté les escaliers et maintenant a marché et l’autre genou commence à me faire mal aussi
    Je viens de refaire IRM confirment une chondropathie fémoro-patellaire grade IV
    Merci pour votre blog et de votre réponse
    Cordialement
    Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, votre vie a été difficile! Pour l'arthrose fémoropatellaire grade 4, cela se traite bien par arthroscopie avec décompression de rotule par libéation latérale, microperforations des défects arthrosiques pour repousse de cartilage et PRP; cellules souches pas nécessiares dans ce cadre. Suites simples et rapides: les images et techniques sont décrites dans les blogs récents. Il faudrait m'envoyer par mail ou par www.wetransfer.com les images du CD. Je reste à votre disposition pour vous voir en consultation au centre arthrosport à Marseille (0491231231). Cordialement
      michel.assor@free.fr

      Supprimer
  29. Bonjour Docteur Assor, j'aurais voulu savoir si il y avait des éssais du même type pour la discopathie ?










    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, non pas encore, mais cela viendra rapidement

      Supprimer
  30. Merci pour votre réponse , mon medecin m'avait expliquer que le disque intervertébrale et le cartillage avait quasiment les mêmes propriété.Du moins quelque chose dans ce genre. Donc j'espère que si se traitement marche pour l'arthrose qu'il pourrait peut être aussi guerir la discopathie !

    RépondreSupprimer
  31. bonjour docteur, je souffre du genou droit ; j'ai du mal à marcher. J'ai une usure du cartilage rotulien grade II et III et même IV. cartilage condylien grade II. Le genou gauche, qui bizarrement ne me fait pas mal, est identique; Pensez vous que le traitement avec les cellules souches me soulageraient ? merci de votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, l'arthrose rotulienne se traite par la décompression de rotule sous arthroscopie par libération latérale, et traitement des lésions arthrosiques par microfractures et éventuelle injection e plaquettes PRP; résultats constants. Cellules souches non nécessaires, réservées à l'arthrose grade 4 fémorotibiale.
      Cordialmeent

      Supprimer
  32. bonjour Docteur,
    je viens de lire votre blog, je voudrais savoir , si depuis 2012 vous avez pu vérifier le protocole de cellule souche, positive ou pas encore assez de temps, pour ma part je souffre d'une arthrose aux deux genoux, plus de cartilage au niveau des rotules, j'ai déjà effectué, trois cure thermale, pour les douleurs, plus l'année dernière infiltration et tout de suite après cure, cela ma soulagé un peu pour les douleurs, par contre je ne peux plus rien faire les escaliers un cauchemar, et ça ne soigne pas tout ça. alors serai t'il possible de bénéficier du traitement cellule souche, si vos résultat sont concluant. merci pour votre réponse, ou pour m'orienter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir; les résultats sont concluants! l'essai clinique pilote est terminé depuis 1 an, et les résultats sont publiés communiqués au congrès de la Sofcot à Paris le 14/11/2013. Mais je continue toujours ce traitement amélioré, et un nouveau protocole sera mis en place. Pour ce qui concerne l'arthrose rotulienne, cette pathologie fait partie de mes spécialités que je maîtrise bien: elle se traite sous arthroscopie par libération latérale large avec microfractures des zones arthrosiques, et parfois plaquettes concentrées PRP; les cellules souches pas nécessaires dans ce cadre. Voir le site cellulesouches.org , le chapitre miniblog ; bien cordialement

      Supprimer
    2. bonsoir Docteur, merci pour votre réponse rapide, pouvez vous m'expliquer un peu vos propos:" libération latérale large avec microfractures des zones arthrosiques, et parfois plaquettes concentrées PRP; " je n'ai pas compris merci dalila

      Supprimer
    3. Allez sur le site indiqué plus haut il y a films et photos, sinon je vous explique de nouveau

      Supprimer
  33. Bonjour,

    J'ai 35 ans, une arthrose importante au niveau du rachis lombaire (avec un disque très endommagé), ainsi qu'une suspicion d'arthrose au niveau du rachis cervical (pas de radio). Pensez-vous qu'il sera possible de faire quelque chose pour moi dans les années qui viennent? je souffre beaucoup et cela semble évoluer assez vite... on me soigne à coup de kiné, d'anti-inflammatoires et de myorelaxants mais sans grand résultat sur les douleurs... Sachant que je suis également atteinte de SEP, cela devient difficile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile en effet, mais je suis sût qu'à court terme, d'ici 2 à 3 ans, on emploiera ces techniques cellulaire pour l'arthrose rachidienne

      Supprimer
  34. Bonjour,
    Jai 46 ans et suite a une entorse jai fait une irm et on ma diagnostique une chondropathie femoro patellaire au stade 4 Jai eue une infiltration puis une injection de gel mais toujours ces douleurs au quotidien la je suis sous an5i inflamatoire avec sceances d kine a commencer] Pouvez vous me dire si je peux faire partie de vos essais ou si vs pouvez maider ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, l'arthrose fémoropatellaire grade 4 se traite par arthroscopie avec libération latérale large de rotule, la cause étant une malposition externe de la rotule; avec dans le même temps des microforages des lésions arthrosiques pour repousse de cartilage. On utilise parfois des plaquettes concentrées PRP, mais les cellules souches ne sont pas nécessaires dans le cadre rotulien. Voir le site. Suites simples avec marche immédiate, et 3 mois de rééducation. Ben cordialement

      Supprimer
  35. Bonjour Dr. Assor,

    J'ai 36 ans et on m'a diagnostiqué par IRM une "fissure sagittale du cartilage rotulien" au genou droit qui me fait souffrir depuis maintenant plus d'un an.
    J'ai pris divers traitements (Dexsil, Flexea, Dolenio, Piascledine) qui n'ont malheureusement rien donné et aujourd'hui je ne peux pratiquer aucune activité sportive à cause de la douleur, monter/descendre des escaliers me fait également souffrir.
    Pensez vous qu'il existe un traitement efficace qui permettrait d'améliorer ma situation?

    J'habite près de Marseille et peux venir vous voir en consultation si vous pensez que cela peut-etre utile.
    Je peux également vous faire parvenir les résultats d'IRM si vous le souhaitez.

    Merci d'avance pour toute l'aide que vous pourrez m'apporter.

    Cordialement,

    Xavier Capron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Vous avez un syndrome rotulien avec lésion modérée du cartilage, en rapport avec une malposition de la rotule en bascule externe le plus souvent;
      Si les douleurs sont chroniques et anciennes, et si la bascule est confirmée, le traitement se fait pat décompression de rotule par libération latérale sous arthroscopie (voir site).
      Il faudrait que je vois le scanner et radio; si vous êtes proche de Marseille, il est bien que l'on se voit en consultation au centre Arthrosport.

      Bien cordialement
      Dr Michel Assor,
      Cabinet: Institut du genou et pathologies articulaires Arthrosport,
      11 boulevard la Pugette, 13009 Marseille / www.centrearthrosport.com
      Secrétariat: 0033(0)491 231 231

      Supprimer
  36. Bonjour docteur,



    J'ai 47 ans et j'ai été heurté par une voiture en 1989 ou mon genou à été abimé.

    Je pratique régulièrement le sport (vtt, vélo de course et des cours en salle de fitness) et jétais un grand amateur de courses de montagne (trail) que j'ai dû arreter ily a 4 ans suite à des prblèmes de tendon d'achille. Il me manque 30° de flexion sur mon genou gauche etcelui ci me cause de plus en olus de gênes. Le diagnostique de l'hôpital ou je me suis fais faire des injections dans le genou est qu'à terme je devrais avoir une prothèse du genou. Je viens de vous envoyer mes radios ainsi que des images de mon IRM via "wetransfert.com" afin d'avoir votre avis savoir si il y la reconstuction des cartilages serais adaptée à mon cas.



    Dans l'attente de votre avis d'avance merci.



    Cordialement Mr Mur jean-pierre



    PS: j'habite en Haute-Savoie mais je peux me déplacer si besoin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir, je l'ai reçu, je vais y répondre rapidement
      cordialement

      Supprimer
  37. Bonjour docteur,

    Pouvez vous m'expliquez la différence entre cellules souches et injection de prp ?

    En Allemagne et aux USA, ils soignent les discopathies dégénérative avec les cellules souches, et ce, d'après le reportage que j'ai vu, depuis 2011.

    Pourquoi en france cela n'est pas encore pratiqué ? Est ce dangereux ? Je me tâte a faire cette intervention en Allemagne, mais je ne connais pas les résultats suite a ces opérations coûteuses...

    Vous remerciant pour votre réponse par avance,

    Veuillez recevoir toute ma sympathie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Les cellules souches activées se transforment en cellules de leur environnement (chondrocyte-cartilage si défaut de cartilage, ostéoblaste-os si manque d'os), avec des facteurs de croissance qui stimulent les cellules sur site; le Prp est un concentré de plaquettes, qui se détruisent lors de l'injection en larguant des bioprotéines qui stimulent la croissance des cellules de la région à traiter: stimulent la vascularisation, les cellules de cartilage, de tendon, ...moins puissants bien sûr que les cellules souches. Certaines équipes font des injections de PRP ou cellules souches pour discopathies; cela ne devrait pas tarder en France. Je ne pratique pars le rachis, mais devraient donner de bons résultats comme pour le genou. Cordialement

      Supprimer
  38. bonjour docteur,
    j'ai 35 ans et j'ai une herni discal l5s1 et le disque dégénérer (pincement modéré), j'ai trouvé sur le net une clinique en Allemagne qui fait Transplantation autologue de cellules de disque intervertébral (TACD) - régénérer les disques intervertébraux,et je ne sait pas si cette technique donne des resultat a longue terme et les douleur chronique se disparaitre ,et est ce que se genre d'opération existe en france .
    je vous remercie en avance docteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai pas d'expérience au niveau vertébral; je sais que des équipes aux usa s'y mettent, et cela ne devrait pas tarder en France, dans moins de 2 ans je pense, le temps des autorisations

      Supprimer
  39. Bonjour,
    j'ai 51 ans et j'ai été opérée du ménisque en janvier 2002. On a fait une résection partielle méniscale et depuis, j'ai toujours eu plus ou moins mal, la douleur ayant été camouflée par un traitement psychotrope lourd de 2000 à 2014 dont j'ai fait le douloureux sevrage. J'ai ainsi perdu 22 kilos, mais les douleurs sont aujourd'hui insupportables et ma qualité de vie restreinte car je ne peux plus marcher longtemps, ni faire quoi que ce soit. J'ai vu 2 chirurgiens qui m'ont dit que je suis trop jeune pour une prothèse, un des deux m'a parlé de prothèse partielle car j'ai de l'arthrose à 50 %. On m'a fait une ordonnance pour des semelles, mais je ne peux me résoudre à accepter cet état. Je fais des longueurs en dos crawlé à la piscine 2 fois par semaine pour maintenir ma musculature, mais à ce jour, la tendinite engendrée de l'autre côté me fait autant souffrir. Ma jambe gauche grossit et ma droite maigrit. J'ai aussi un pincement externe qui fait que l'on ne peut pas me faire une greffe de ménisque. J'ai eu 2 années de suite des injections d'acide hialuronique qui ne soulagent guère. Qu'en pensez vous?
    Cordialement.
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, il faudrait que je vois les images radios par photos et mail, et IRM, CD à envoyer par le site wwww.wetransfer.com , et passer une télémétrie des 2 membres inférieurs pour mesurer l'axe du genou (voir votre radiologue. Poids, bonne condition physique?; adresse contact@institutgenou.com
      Bien à vous

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Bonjour,
      merci de votre réponse. J'ai fait une télémétrie le 23 décembre. A côté du genou droit, il y a noté 2,9° et à côté du gauche 4,2°. Le chirurgien de Caen que j'ai vu m'a dit qu'à ce jour, une ostéotomie n'est pas envisageable. Ce serait peut être préférable que je vous envoie les radios et irm par courrier ? Je pèse 70 kilos et je n'ai pas de maladie grave à part une hypothyroïdie et ce problème de genou. Je fais de la kiné.
      Je vous ai aussi contacté par email et vous m'avez répondu.
      Je vous envoie mes radios, irm et télémétrie par courrier recommandé.
      Cordialement.

      Supprimer
  40. Bonjour ,
    J'ai 48 ans et ai été opérée dans mon adolescence de transposition tibiale bilatérale suite a une hyperlaxité ligamentaire et luxation rotulienne récidivante,
    Actuellement je souffre d'une arthrose grade 4 bilatérale avec prédominance à droite à cause d'une subluxation latérale de la patella à droite,
    Les orthopédistes consultés en Belgique me proposent la prothèse totale mais je m'estime trop jeune et je veux surtout garder une vie professionnelle active..étant infirmière.
    Pensez vous que je rentre dans les critères d'inclusion pour la greffe de cellules souches ou n'ais- je d'autre recour que la prothèse?
    Dans l'attente de vos nouvelles,veuillez agréer ma considération.

    Frennet C

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, désolé pour le retard, le post m'a échappé. L'arthrose rotulienne s'opère par arthroscopie (et non prothèse!) par libération latérale de rotule, microforages de l'arthrose et plaquettes éventuelles. Merci d'envoyer les images radios et IRM par le site www.wetransfer.com , à l'adresse arthrosport@orange.fr

      Supprimer
  41. Bonsoir Docteur,
    J'ai lu beaucoup d'articles concernant les opérations pratiquées par vos soins.
    Bravo pour le temps consacré à vos patients !
    J'ai 51 ans, j'habite dans le Pas de Calais ; j'ai été victime d'un meurtrier de la route. Je vous passe tous les détails, je n'ai pas travaillé pendant 3 ans. J'ai quand même pu récupérer car j'étais très sportive (compétitions/athlé)
    Gonarthrose, coxarthrose ...
    J'aimerais être suivie par vous, mais la distance peut et pourrait être un frein ; avez-vous un confrère dans le Nord, qui a la même vision et les mêmes pratiques chirurgicales que vous ?
    MERCI
    Odile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je vous ai répondu par mail; cordialement

      Supprimer